Æternum Vale Index du Forum
 
 
 
Æternum Vale Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Æternum Vale 
 
 
 
Les plantes de Blasphème

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Æternum Vale Index du Forum -> Sanctuaire [RP] -> La Cabane.
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Blasphème
Porteur de l'Adieu
Porteur de l'Adieu

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2013
Messages: 218
Localisation: Alidhan
Féminin
Alignement:
Classe:
Guilde: Aeternum Vale
Grade:
Po'S: 190

MessagePosté le: Mer 31 Juil - 10:21 (2013)    Sujet du message: Les plantes de Blasphème Répondre en citant

Le temps passait et la naine restait toujours aussi discrète entre les murs de ce qu'elle considérait aujourd'hui comme sa maison. Sa nostalgie avait disparu, bien que parfois il lui arrivait encore de penser à ce qu'elle avait été et à ce qu'elle avait fait avant d'arriver là où elle était. Ses nouveaux compagnons d'arme lui convenaient et ils avaient une qualité indéniable: ils la supportaient.

Dans le petit cabanon au fond du jardin, armée de son petit arrosoir de fer blanc la petite magicienne arrosait ses plantes. Roses, Lilas, Chrysanthèmes ou fleur de Lys rien ne manquait et les parfums se mélangeaient savamment dans l'atmosphère réduit du cabanon. Debout sur un tabouret pour arriver à la hauteur de ses pots placés sur des tables de bois Blasphème chantait quelques airs grivois. Les effets de la fête de la veille au soir ne s'étaient pas estompés et sous la barre de son front quelques étourdissements subsistaient. Boire était un plaisir qu'elle ne dissimulait plus, boire était devenu à la longue son seul plaisir.

Depuis quelques temps la magicienne évitait les autres, notamment les nouveaux... Pas qu'elle ne les aimait pas, loin de là puisqu'elle ne les connaissait pas mais sa crainte de l'autre avait décuplé depuis sa rencontre avec Mio. Lui aussi elle prenait soin de l'éviter, pensant dans sa naïveté qu'il la prenait pour le jouet de la guilde. De toute façon il ne fallait pas se voiler la face, avec Turinette elles étaient les deux seules femmes de l'Aeternum Vale, il était donc obligatoire qu'elles soient des jeux pour les autres... Oui, sauf que Turinette elle avait Rand... Et mince.

La petite main de Blasphème alla cueillir un coquelicot sauvage dans un coin de la cabane. Elle sentait bon et tout ce qui sentait bon était comestible: là était la "philosophie du Blasphème". La magicienne alla s'asseoir sur son tabouret et enleva les pétales de la fleur un à un avant de les engouffrer dans sa bouche gourmande.

La journée ne faisait que commencer.

_________________
Le Blasphème est insaisissable.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Mer 31 Juil - 10:21 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Mio
Porteur de l'Adieu
Porteur de l'Adieu

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2013
Messages: 71
Masculin
Alignement:
Classe:
Guilde: none
Grade:
Po'S: 570

MessagePosté le: Mer 31 Juil - 22:11 (2013)    Sujet du message: Les plantes de Blasphème Répondre en citant

L'endroit n'était pas aussi cocasse que le spectacle. Voir les pétales de fleur disparaître sous le long bec était plus incongru encore que ce petit cabanon aux mille couleurs. Les plantes, savamment entretenues, m'ont toujours angoissé.
Un jardin trop beau qui tente de faire croire au chapardeur qu'il peut s'y cacher alors que tout y est calculé et apposé avec la plus grande déférence. Signe extérieur de richesse. Exhibition à demi-mot devant les démunis. Masturbation intellectuelle.
Bon, je ne faisais pas face au jardin d'un vieil aristocrate mais à un cabanon perdu en pleine forêt.

C'est peut-être ce qui m'avait permis de surmonter mon aversion des fleurs et de jeter un œil par la fenêtre. Ou bien était-ce la magicienne dont je tourne autour depuis maintenant plus d'une semaine ?
Une semaine...
C'est qu'elle m'évite et relève sans cesse le défi, attise mon envie, ne me laisse aucune occasion d'engager le dialogue. Et puis il y a ce masque qu'elle s'obstine à garder. C'est comme si je n'avais jamais vu son vrai visage. Je suis incapable de me le remémorer. Elle me fait courir derrière elle. C'est un jeu et je m'y prends. Voilà tout.

Bon, l'entrée en trombe pour "l'empêcher de s'empoisonner" avec une fleur qui semble tout à fait comestible n'est pas de circonstance.
Je pourrais faire semblant de m’intéresser aux fleurs... Enfin essayer. Peut-être que j'arriverais à être crédible trois à quatre secondes. Mauvaise idée.
Ou encore lieu de méditation. Surprise de l'y trouver. Bah, qu'irais-je méditer dans un étouffoir ? Même en supposant qu'elle ne s'était pas rendu compte de ma paranoïa chronique, c'était peu crédible.
...
Au diable ces réflexions stériles ! Les excuses ne sont pas faites pour être crédibles !

Mon index pousse légèrement la porte, qui crisse. J'aurais pu prendre l’entrebâillement, obstruer lumière et sortie, m'imposer.
Impossible d'expliquer pourquoi je suis de profil quand je pousse cette porte, et laisse une bien trop grande issue à celle qui devrait être ma proie.


Revenir en haut
Blasphème
Porteur de l'Adieu
Porteur de l'Adieu

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2013
Messages: 218
Localisation: Alidhan
Féminin
Alignement:
Classe:
Guilde: Aeternum Vale
Grade:
Po'S: 190

MessagePosté le: Mer 31 Juil - 23:35 (2013)    Sujet du message: Les plantes de Blasphème Répondre en citant

C'est une tige sans pétale que la magicienne laissa tomber sur le sol de pierre. Elle avait pensé être tranquille, finalement ça ne serait pas le cas... La journée ne faisait que commencer, oui, au fond ce n'était pas ce qui la rassurait. Il était là, de profil comme un égyptien ne comprenant pas au travers des hiéroglyphes l'utilité d'une porte et l'avantage de la passer de face. Cette pensée ramena au long bec une main hyaline de Blasphème qui ne voulut point trop que l'archer s'aperçoive de son amusement.

Le silence avait succédé à l'intrusion. Cela faisait maintenant une semaine qu'ils ne s'étaient pas vus, ou une semaine que Blasphème faisait tout pour ne pas le croiser. De toute façon il fallait qu'elle se rende à l'évidence, ils étaient maintenant de la même guilde et elle serait bien forcée de le croiser de manière quotidienne. Aujourd'hui, elle n'avait pas le choix: elle devait être agréable même si elle n'en avait pas du tout envie. Il fallait qu'elle se mette en tête qu'il était là pour la provoquer... Sans quoi elle se trouverait bien vite dans une situation peu délicate qui ne laisserait à ses esprits que peu de répit.


-Entre donc, ici il fait frais.

Disant cela elle se releva de sa place et se dirigea vers les chrysanthèmes avant de cueillir l'une des fleurs blanches.

-Elles sont belles cette année. Nous pouvons mourir en paix, elles orneront avec fierté nos tombes.

Blasphème sourit et se tourna vers Mio sans lâcher la fleur. Elle faisait comme si de rien n'était, comme si elle lui parlait chaque jour et comme si leur dernière rencontre n'avait pas finie en joute peu conventionnelle. D'après tout, la magicienne pressentait que ce genre de mésaventure deviendrait peu à peu leur lot quotidien, puis quel intérêt d'être attiré par quelqu'un qui rendait le quotidien insipide ? Aucun.

-Allez, viens donc m'embrasser, on est de la même famille maintenant que nous sommes dans la même guilde...

Et voici que la petite magicienne lâcha un rire cristallin avant d'ouvrir ses petits bras de porcelaine, sans lâcher son chrysanthème. Ses dernières paroles lâchées la faisaient souffrir et pourtant... C'était ainsi que cela marchait dans l'Aeternum Vale et personne n'y souffrirait jamais du moindre inceste même de la part d'une magicienne que le Blasphème effleurait de toutes parts. Celui qu'elle garderait en elle comme un secret de Polichinelle que personne ne cacherait bientôt plus deviendrait aux yeux de tous son compagnon d'entrainement... Oui, aux yeux de tous et finalement même aux siens.
_________________
Le Blasphème est insaisissable.


Revenir en haut
Mio
Porteur de l'Adieu
Porteur de l'Adieu

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2013
Messages: 71
Masculin
Alignement:
Classe:
Guilde: none
Grade:
Po'S: 570

MessagePosté le: Ven 2 Aoû - 19:31 (2013)    Sujet du message: Les plantes de Blasphème Répondre en citant

Je ne pouvais guère mieux attendre qu'une invitation à entrer. Aurais-je pu espérer qu'elle me dise "Tiens ! Mio ! Allons donc cueillir les fleurs dans la forêt ensemble !"...?
Il me fallait pourtant entrer encore une fois dans ce cabanon minuscule, et en plus, à deux dedans. À deux dedans...?
Je ne sais si c'est cette idée qui me fit entrer mais le fait est que j'y parvins.

- Elles sont belles cette année. Nous pouvons mourir en paix, elles orneront avec fierté nos tombes.

- Oui.


Que dire d'autre ? C'était indéniable. Elles étaient belles.
Pouvais-je seulement ne pas acquiescer ? Tenter d'expliquer mon enfance dans les rues avant d'être adopté et mon aversion pour toutes sortes de plantes et les insectes qui les peuplent ? Pouvais-je expliquer que tout jeu d'apparence me dégoûtait au point que je ne voulais au plus qu'une tombe de terre et croix de bois anonyme ? Pouvais-je lui faire entendre que je n'aurais de repos serein qu'après l'avoir conquise ?

Il faut croire qu'elle lut ma pensée pour qu'elle m'invitât presque à me glisser entre ses bras. Je ne me fis pas prier.

Et une fois bien trop collée à elle, passant pourtant ma joue sur le profil de son masque comme de coutume - il faut bien en respecter une - je plongeai mon nez à côté de ses cheveux roux et profitai de la proximité qui pourrait n'être qu'éphémère.

- Et qu'est-ce que la famille permet ?


Revenir en haut
Blasphème
Porteur de l'Adieu
Porteur de l'Adieu

Hors ligne

Inscrit le: 15 Mai 2013
Messages: 218
Localisation: Alidhan
Féminin
Alignement:
Classe:
Guilde: Aeternum Vale
Grade:
Po'S: 190

MessagePosté le: Mer 7 Aoû - 10:49 (2013)    Sujet du message: Les plantes de Blasphème Répondre en citant

Ses yeux se fermèrent au contact de l'homme, ces instants étaient bien trop furtifs pour ne pas qu'elle en profite un minimum. Il sentait la forêt, possédait une chaleur animal qui embaumait ses sens... Cependant elle se surprit à rire à la question de Mio:

-La famille permet assistance, protection, attention... En fait pour faire simple la famille c'est un peu un grand mariage mais sans aucun sentiment ni aucun contact physique.

Blasphème sourit en coin, tentant désespérément de se convaincre de ne pas trop l'approcher celui-là bien qu'en fille la naine était persuadée qu'il ressemblerait aussi à quelque chose. De toute façon elle était maudite, si elle gardait ses distances c'était bien un peu aussi pour le préserver. Pas de sentiment, pas de contact physique, voilà bien ce qu'elle voulait lui faire croire. En fait chacun était bien libre de faire ce qu'il voulait tant qu'il ne portait pas atteinte à l'autre.

-Mais n'oublie pas que de manière officieuse on a le droit de tout se faire en famille, suffit de ne pas se faire surprendre.

Et voilà comment en une phrase on cassait tout un mythe. En disant cela elle avait baissé le bec de son masque vers le sol, mi honteuse, mi gênée par cette demie révélation qu'elle venait de lui faire.
Distraitement la magicienne monta sur un trépied pour atteindre son rosier et ramassa trois fleurs blanches avant d'ouvrir la porte du cabanon:


-Viens, t'as encore beaucoup à découvrir par ici et ce cabanon est bien trop petit pour toi. Nous serons mieux dehors puis la forêt est vaste.

Un rayon de soleil passait derrière elle, non, ne rêvez pas, ça ne la rend pas plus belle... C'était juste pour notifier qu'il faisait beau. Sous son masque Blasphème souriait, sachant exactement ce qu'elle voulait en faire de ce troublant archer
_________________
Le Blasphème est insaisissable.


Revenir en haut
Mio
Porteur de l'Adieu
Porteur de l'Adieu

Hors ligne

Inscrit le: 11 Juil 2013
Messages: 71
Masculin
Alignement:
Classe:
Guilde: none
Grade:
Po'S: 570

MessagePosté le: Mer 7 Aoû - 17:26 (2013)    Sujet du message: Les plantes de Blasphème Répondre en citant

Sa première réponse me laissa un goût amer. Qu'est-ce que cela signifiait ? Qu'on devait vivre en ascète et que Blasphème était trop honorable pour s'y soustraire ? Cela n'avait pas de sens...Ou bien était-ce une invention destinée à m'esquiver...? Ç'aurait été à la fois piquant et stimulant.


Mais la confirmation de cette hypothèse en ôta tout aspect acerbe.
"on a le droit de tout se faire"
Ces quelques mots sonnèrent à mes oreilles comme le glas de la reddition. 
L'entendre s'avouer vaincue aurait peut-être du me décevoir mais au bout d'une attente si longue... Et puis, après tout, rien n'était encore joué. Un seul faux pas et je pourrais la perdre à jamais... Enfin, ne pas la voir s'ouvrir à moi.


Je sentais mon excitation grimper tandis qu'elle m'invitait à la suivre dehors, trois fleurs à la main. Ce ne fut qu'avant de marcher vers elle que je remarquai qu'elle était définitivement passée au tutoiement.


C'était... Peut-être un peu trop facile pour être vrai. 
Au fond de moi, un petit diable priait pour que tout ceci ne fut qu'un piège destiné à se débarrasser de cet archer importun. Piège qui me laisserait juste le temps de plaquer mes lèvres contre les siennes au moment opportun, et de la conquérir de haute lutte.


Les deux pas qui me firent traverser le cabanon me laissèrent à peine le temps de forcer un peu le cours des choses.


- Tout ce que je souhaite découvrir ici, c'est toi.


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:42 (2018)    Sujet du message: Les plantes de Blasphème

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Æternum Vale Index du Forum -> Sanctuaire [RP] -> La Cabane. Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | Creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com